Accéder au contenu principal

C'est ma bio, c'est ma vie !

Pourquoi donc écrire ses souvenirs ? Je dirais qu'il y a autant de raisons que d'histoires de vie dans la grande histoire. La gestation d'un écrit dépend de son instigateur. Le livre unique est un enfant qui ne ressemble à personne.

Vous écrivez votre livre parce que vous désirez transmettre votre histoire à vos enfants, partager votre ressenti, évoquer vos origines, faire part de votre nostalgie d'une période de votre vie, trouver un espace pour vous raconter...

Vous écrivez vos souvenirs comme le sculpteur coule dans un marbre une personne dont il ne veut pas oublier les traits.

Ecrire son autobiographie

Il peut paraître dérangeant, narcissique, prétentieux de se raconter. Ces adjectifs je les ai déjà entendus, ils sont dus à une starification du phénomène.

De la même manière qu'écrire pour les autres est parfois mal perçu. Certains emploient le terme nègre. Ce nom commun du registre familier désigne une personne qui écrit pour quelqu'un d'autre dans l'anonymat.

Cependant, Philippe Lejeune a heureusement donné ses lettres de noblesse à l'autobiographie en l'intronisant genre littéraire. Son Pacte autobiographique demeure une référence.
Bien avant lui, les écrivains avaient progressivement ouvert la brèche en publiant leur autobiographie, leurs confidences, leurs souvenirs, leurs mémoires : Les Confessions de Rousseau, Mémoires d'Outre-tombe de Chateaubriand, Elle et lui, Histoire d'une vie de George Sand, La Confession d'un enfant du siècle de Musset...

La transmission : une envie 

Alfred de Musset écrivait justement à George Sand « J'ai bien envie d'écrire notre histoire. Il me semble que cela me guérirait et m'élèverait le cœur. Je voudrais te bâtir un autel, fût-ce avec mes os... » Dans cette envie qu'exprime Alfred de Musset, dramaturge et poète, nous retrouvons les motivations d'un homme qui souhaite simplement inscrire son histoire dans un livre, et qui, au passage, relatera l'état de son pays au moment où il vivait son existence. La Confession d'un enfant siècle, inspirée de la vie de son auteur, exprime les turbulences d'une âme agitée déçue et trahie par l'amour.

La plupart de nos contemporains ont eu la chance de vivre une histoire d'amour pour autant ils n'en ont pas fait systématiquement un roman. De la même manière que les octogénaires, âgés d'une dizaine d'années au début de la Seconde Guerre mondiale, n'ont pas tous l'envie de décrire les conséquences de cet événement dans leur vie. Tout comme les femmes battues ne se décident pas toutes à entreprendre un travail d'écriture afin d'assurer une reconnaissance à leurs blessures grâce à la puissance de l'écrit.

Mais ces témoignages permettent de retracer notre passé, non pour s'y complaire, mais pour l'éclaircir.

Plus d'infos sur CAMILLE Auteure Biographe :

http://camille-biographe.fr/


















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Enterrée vivante : le récit d'une femme mariée de force il y a 25 ans en Algérie...

Samira Khoualed a confié son histoire à Camille auteure biographe. Le manuscrit, intitulé Enterrée vivante, est maintenant achevé et Samira souhaite partager son expérience avec le plus grand nombre. Avec son accord, je vous présente un résumé et un extrait de son histoire.

Enterrée vivante relate l'histoire d'une femme, Samira Khoualed, née en France en 1960, mariée de force en Algérie en 1978. Elle a vécu dix ans avec un homme violent dont elle a eu quatre enfants. En 1987, elle réussit à revenir en France avec l'un de ses enfants après une décennie d'humiliation et de maltraitance.
Vingt-cinq ans plus tard, Samira a retrouvé ses trois premiers enfants. Elle choisit de raconter son histoire à Anne-Sophie Coisne Laurent, créatrice de « Camille auteure biographe », spécialisée dans les récits de vie. Après des entretiens au cours desquels Samira a raconté sa vie passée en Algérie, Camille auteure biographe a romancé le témoignage de Samira.
Samira estime que le f…

Interview à la RCF dans l'émission "Le Tour de la question", animée par Claire Pilla

Dans son émission "Le Tour de la question", Claire Pilla pose des questions inattendues à ses invités (un seul joker possible !).

L'interview a aussi relaté le travail de "Camille auteure biographe" et la parution du livre "Nord, 100 lieux pour les curieux".  

Ecouter l'interview 

Interview à la RCF : questions sur "Camille auteure biographe" & autres questions plus incongrues...

Hier, j'entre dans les locaux de la RCF et je m'apprête à rencontrer Claire Pilla, une journaliste, qui m'a appelée neuf jours plus tôt pour faire partie de son émission "Le Tour de la question". Elle avait eu mes coordonnées par Anne Henry, elle-même journaliste à la RCF, qui venait de m'interviewer sur la parution de "Nord 100 lieux pour les curieux". (Après l'enregistrement avec Anne, nous avons papoté et je lui avais parlé de la création de "Camille auteure biographe" et de tout ce travail de mémoire entrepris dans notre région). 
Claire arrive et nous filons au studio d'enregistrement. L'équipe nous accueille. L'ambiance est décontractée : la journaliste m'avait demandé de choisir une musique pour la pause musicale et de ramener une photo et un objet... Les questions, je les ignore mais je me lance !
Les questions s'enchaînent et c'est une nouvelle opportunité de parler des bios, de l'écriture des souv…